Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Le nouveau CRT de l'Oriental trace sa feuille de route pour relancer le tourisme dans la région

Daté du 12/01/2017 - Actualité

Sous la présidence de Youssef Zaki, le nouveau bureau récemment constitué porte les ambitions de toute une région et ses acteurs touristiques. Seulement, plusieurs obstacles et problématiques pourraient entraver leur chemin.

La faiblesse de la capacité d’accueil et l’éloignement, ou encore le manque flagrant de marketing au profit de la région de l’Oriental. "Nous allons essayer de travailler sur ces trois points, mais dans un premier temps il faut faire connaître notre région", explique Youssef Zaki à la presse

L'Oriental, une région touristique méconnue

La région de l’Oriental est, en effet, l'une des plus méconnues du pays, d’un point de vue touristique. Et pourtant, elle dispose de plusieurs sites touristiques des plus attrayants au niveau local, à l’instar de Saïdia, Tafoughalte ou encore Marchica vers Nador. "Cette richesse dont dispose notre région ne pourra que faire croître la demande pour le produit touristique", explique le président du conseil régional de tourisme, qui a été élu en avril dernier.

Seulement, et pendant de très longues années, le tourisme s’est limité à un tourisme, pratiquement, interne. La région reçoit les ressortissants marocains à l’étranger et les visiteurs provenant des autres villes du Royaume. Ainsi, la région de l’Oriental ne connaît un essor favorable que pendant la saison estivale et s’est concentrée au niveau de la station balnéaire de Saïdia.

La promotion avant tout

Pour trouver une solution à cette situation, le CRT a développé un plan d’actions, que le bureau vient d’adopter. Pour pallier contre le manque de marketing au profit des produits touristiques dont dispose la région, le conseil a sa petite idée et ne lésine pas sur les moyens. "Nous voulons, à travers notre stratégie promotionnelle, que l’attractivité de la région dépasse le national, et attirer plus de touristes étrangers. Et pour que cela soit fait dans les règles de l’art, nous allons travailler en partenariat avec l’ONMT (Office national marocain du tourisme)", explique Youssef Zaki.

Si le budget final du CRT n’est toujours pas arrêté, la future campagne promotionnelle coûtera 1,9 million de DH, dont 75% sera supporté par l’ONMT. Il est prévu qu’un guide touristique soit élaboré en quatre langues, un site internet en cinq langues en plus d’une carte touristique en format numérique et électronique.

Le CRT compte aussi utiliser tous les canaux de communication qui s’offre à lui. "Un film promotionnel autour de la région et ses richesses est lui aussi en cours d’élaboration. Il nous accordera certainement un rayonnement international", prévoit le président du CRT.

Etaler la demande sur toute l’année

Par ailleurs, le CRT peut capitaliser sur quelques acquis car, malgré tout, la station balnéaire de Saïdia a enregistré une hausse de 13% pour les nuitées et 9% pour le nombre d’arrivées en 2016. "Pour la prochaine période estivale, on prévoit l’élargissement de l’offre hôtelière qui devra donner un coup de pouce à notre capacité litière", prévoit-il.

A ce propos, il va y avoir l’ouverture de deux nouveaux hôtels, gérés par l’espagnol Sol Melia, en plus d’un nouveau parcours de golf et d'une académie de football. "Nous espérons aussi que les hôteliers puissent ouvrir au moins 8 mois pendant cette année, c’est ainsi que nous pourrions atteindre un taux de remplissage honorable", souhaite Youssef Zaki.

L’objectif du CRT, c’est de pouvoir s’inscrire dans une dynamique sur la longue durée. Actuellement, les hôtels de Saïdia atteignent par certains moments des taux de remplissage allant jusqu'à 95%, alors qu’il serait préférable d’avoir un taux de 50% mais qui s’étale sur toute l’année. "Il faut rappeler que nous n’avons pas que Saïdia dans la région, nous allons capitaliser sur les autres richesses aussi", conclut Youssef Zaki.

Source : Medias24

Pour découvrir les destinations touristiques de la région de l'Oriental, rendez vous sur : www.orientaltourisme.com

Image(s) associée(s)

Autres actualités

Daté du - Actualité

Le Qualipole de Berkane est un atout pour le développement agricole.
Voir le détail

Daté du - Actualité

Les régions de l'Oriental et de Zaporijia s'allient
Voir le détail

Daté du 15/11/2004 - Actualité

Provinces de l'Oriental : Une campagne agricole qui démarre dans de bonnes conditions
Voir le détail