Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Rachid Oulad Chrif du CRI de l'Oriental : « Les MRE peuvent créer leur entreprise en seulement 3 jours »

Daté du 14/08/2016 - Actualité

BMCE Bank a fait escale à Oujda, vendredi soir, dans le cadre de la deuxième édition des Rencontres régionales en faveur des Marocains du monde. Diffusée en direct sur les ondes de MFM radio, l'événement a été l’occasion de présenter les opportunités d’investissement dans la région de l’Oriental. Les détails avec Rachid Oulad Chrif, chargé de mission au sein du Centre régional d’investissement (CRI).

Dans le cadre des séminaires régionaux de l’investissement en faveur des MRE, vous présentez aujourd'hui les opportunités et les atouts de la région de l’Oriental. Quels sont-ils ?
Depuis une dizaine d’années et depuis le discours du roi le 18 mars 2003, qui a donné la feuille de route pour un changement économique radical dans la région, l’Oriental a connu de grands projets structurants, notamment dans le tourisme et les infrastructures industrielles et pas mal d’autres projets niches qui s'inscrivent dans cette dynamique. Je peux vous citer plusieurs grands projets à cet égard, comme la station balnéaire de Saïdia, Marchica à Nador, le parc industriel Technopole d’Oujda, l’Agropole de Berkane et le parc de Selouane. La région connaît une diversité : du balnéaire en passant par les monts des Béni-Snassen et l’oasis le plus proche de l’Europe, celle de Figuig. Nous recensons près de 22 niches touristiques et il faut savoir les valoriser.
Quels sont les secteurs attractifs pour les MRE qui viennent investir dans la région de l’Oriental ?
Les Marocains du monde qui reviennent avec des projets dans la région investissent notamment dans l’industrie, puisque nous avons des infrastructures industrielles comme celle de la Technopole et à côté, où il y a l’IFMEREE (Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, ndlr) qui assure un accompagnement en matière de formation aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique. Les MRE commencent à s’intéresser à tous les secteurs confondus comme les services, les mines et la logistique. Il faut aussi savoir que la région a réalisé un chiffre de 5 milliards de dirhams d’investissement pour le premier semestre de l’année en cours. Des investissements qui créeront, à terme, plus de 6 400 emplois et attireront sans doute d’autres investissements.
Quelles sont les procédures spéciales mises en place afin de faciliter la création d’entreprise pour les MRE ?
En tant que CRI, on accompagne ces MRE dans l’accomplissement des démarches administratives. Nous pouvons créer une entreprise dans un délai record de 3 jours, quelle que soit sa forme juridique, compte tenu du manque de temps des MRE. On peut donner un lot dans les infrastructures industrielles d’accueil en 24 heures. Nous essayons donc d’accélérer les procédures de création d’entreprises pour les Marocains du monde. En termes de procédures, le CRI est synonyme de guichet unique. Nous centralisons toutes les administrations qui sont concernées par l’acte de création, comme les services fiscaux pour l’identification fiscale et les taxes professionnelles et l’OMPIC (Office marocain de la propriété industrielle et commerciale, ndlr) pour les dépôts. Tous ces services extérieurs sont hébergés au sein du CRI. Nous avons également un guichet pour soutenir l’investissement et une banque à projets pour les personnes qui souhaitent investir, mais ne disposent pas de projets prédéfinis.
Et en termes d’avantages ?
Le CRI propose aux membres de la diaspora marocaine de l’information, de l’accompagnement et de l’orientation, notamment vers le fonds MDM Invest. Il faut aussi savoir que les projets d’investissement dans la région bénéficient de plusieurs avantages, comme les exonérations de la TVA sur l’import et l’export, des aides et des contributions à la formation pour les projets d’investissement supérieurs à 100 millions de dirhams ou qui créeront plus de 250 emplois. Les critères dépendent du volume d’investissement, mais même les projets d’un million de dirhams d’investissement bénéficient d’exonération et d’avantages adaptés.

Source : Yabiladi
 

Image(s) associée(s)

Autres actualités

Daté du - Actualité

Le Qualipole de Berkane est un atout pour le développement agricole.
Voir le détail

Daté du - Actualité

Les régions de l'Oriental et de Zaporijia s'allient
Voir le détail

Daté du 15/11/2004 - Actualité

Provinces de l'Oriental : Une campagne agricole qui démarre dans de bonnes conditions
Voir le détail