Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Les projets structurants dans la région de l'Oriental pour en faire un carrefour d'investissements et d'opportunités économiques

Daté du 12/09/2016 - Actualité

La région de l’Oriental comprend les provinces de Nador, Berkane, Taourirt, Jerada et Figuig, 22 communes urbaines et 91 communes rurales.
Le développement de la région s'est effectué sur la base de sa situation géographique, en tant que zone de passage sur l'axe principal du Maghreb mais aussi comme carrefour vers le sud et le nord. Des « noyaux durs » porteurs de potentialités et de dynamisme sont identifiés pour se transformer en pôles de compétences et de compétitivité.

Nador, pôle maritime et industriel

A l’instar de l’expérience réussie de Tanger Med, le Maroc a décidé l’aménagement progressif d’une plateforme industrialo-portuaire intégrée sur la côte méditerranéenne de la région de l’Oriental, dénommée « Nador West Med ».
Le projet NWM sera construit dans le site stratégique de la baie de Betoya, située sur la façade ouest du Cap des Trois Fourches à 400 km environ du détroit de Gibraltar et en face des principales routes. Le projet aura une capacité de 2 millions de conteneurs additionnels, 25 millions de tonnes d’hydrocarbures, 7 millions de tonnes de charbon et 3 millions de marchandises.

Le pôle énergétique est novateur et en pleine extension : traitement, conditionnement, stockage des hydrocarbures et produits dérivés ainsi que le traitement des produits vrac, notamment le charbon.
Parallèlement à l’infrastructure portuaire, des zones industrielles, logistiques et de services seront aménagées sur la zone franche adjacente au port et sur la zone de développement. Elles seront ouvertes à des investisseurs de renommée et destinées à abriter les métiers mondiaux du Maroc. Les opportunités commerciales sont de taille, au niveau de l’import et de l’export, reliant le reste des secteurs de la région.

Marchica, destination touristique internationale

Autre atout, le volet touristique. Marchica, « petite mer » est l’une des plus belles cartes postales du royaume. Il s’agit d’une plaine urbaine nichée entre la chaîne du Rif et la mer Méditerranée, encerclant une lagune naturelle qui s'étend sur 25 km de long et 7 km de large.
Saïd Zarrou, à la tête de la société publique Marchica Med et de l’Agence pour l’aménagement pharaonique du site de la lagune de Marchica depuis 2006, voit le projet en grand. « L’objectif in fine est de faire de Nador l’une des principales destinations touristiques du Maroc, avec sept cités atypiques qui cohabitent en harmonie avec l’écosystème de la lagune », explique-t-il à Jeune Afrique.
Le projet ambitieux témoigne de l'évolution de l'esprit du Plan Azur dans sa seconde phase à l'horizon 2020. Il conjugue développement économique et social, préservation de l'environnement et de ses écosystèmes, urbanisme innovant, construction en matériaux locaux, recyclage des eaux usées, gestion des déchets, économies d'énergie et énergies renouvelables.


Oujda, technopole euro-méditerranéenne
La technopole d’Oujda est un projet intégré qui converge plusieurs stratégies sectorielles de l’Etat marocain. La stratégie MED EST, déclinaison territoriale des programmes Emergence et Rawaj dans l’Oriental vise à renforcer le potentiel industriel et de services de cette région.
La technopole d’Oujda est un projet à vocation multisectorielle. Elle propose un programme diversifié. Sa zone libre comprend une zone PME/PMI au service du tissu industriel régional, un Retail Park, plateforme commerciale à vocation régionale, un pôle tertiaire, axé sur l’offshoring et les services, un campus du Savoir, pôle d’excellence dans les domaines de la connaissance et de la R&D, une zone franche, la Cleantech, destinée aux équipementiers opérant dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les industries écologiques. Cette dernière se trouve à 12 km de la ville d’Oujda. Le projet représente la stratégie nationale liée aux énergies renouvelables à travers la zone franche de la technopole. Cleantech cible l’énergie solaire et éolienne pour servir la demande nationale et le marché maghrébin.
En termes d’infrastructures de desserte, le projet se situe à proximité de l’aéroport d’Oujda Angad, à 120 km du port de Nador Beni Nsar et il est desservi par la voie express Oujda-Saidia.
La première tranche s’étale sur une superficie de 107 hectares et offre un programme diversifié et une pluralité de services, permettant aux entreprises qui s’y implantent de gagner en compétitivité.
Jerada, propice au développement de sources d'énergies alternatives
Cité rouge-brique située à une soixantaine de kilomètres au sud d'Oujda, Jerada a longtemps vu son nom associé au charbon. Aujourd'hui la mine est fermée et remplacée par la première centrale thermo-solaire du royaume à Béni Mathar et la centrale thermique de Jerada. Un mégaprojet électrique en phase d’extension qui contribuera à hauteur de 20 % à la production nationale en électricité d'ici décembre 2017. Les travaux ont démarré en décembre 2014 et aboutiront à la construction d'une centrale thermique avec une unité supercritique de 350 MW fonctionnant au charbon pulvérisé.

La province est ponctuée de paysages différents : montagnes, hauts plateaux, vallées et vastes plaines au sud. Elle recèle de divers atouts. Les ressources hydriques constituent 8 milliards de mètres cubes étendus sur une superficie de 7 000 km2 dans la zone d'Ain Beni Mathar. L'élevage du cheptel est importante : 440 000 têtes environ, dont 358 200 têtes d'ovins. Une superficie importante des forêts : 37 874 ha, dont 294 407 ha de nappes alfatières et 68 800 ha de forêts naturelles. De quoi voir loin...

Source : YaBiladi

Image(s) associée(s)

Autres actualités

Daté du - Actualité

Le Qualipole de Berkane est un atout pour le développement agricole.
Voir le détail

Daté du - Actualité

Les régions de l'Oriental et de Zaporijia s'allient
Voir le détail

Daté du 15/11/2004 - Actualité

Provinces de l'Oriental : Une campagne agricole qui démarre dans de bonnes conditions
Voir le détail