Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Routes et saveurs de l'Oriental Marocain

Daté du 16/02/2014 - Actualité

Découvrir la région de l'Oriental, son patrimoine naturel et humain, la richesse de sa culture, la diversité de sa cuisine, est la gageure d'un guide intitulé "Routes et saveurs de l'Oriental Marocain", que vient d'éditer l'Agence de l'Oriental en partenariat avec la région française Champagne-Ardenne, une région jumelle de l'Oriental depuis 1991.

Ce guide, format de poche, présente différents territoires de la Région à travers les principaux itinéraires routiers des arrières pays, en valorisant leurs écosystèmes, leurs traditions, leurs savoir-faire culinaires, ainsi que leurs produits du terroir.

Le choix éditorial d'une présentation illustrée au format de poche n'est pas fortuit. Il a, notamment, pour objectif d'accroître l'intérêt touristique de la région et son attractivité à l'échelle nationale et internationale, assure-t-on du côté de l'Agence de l'Oriental.

L'Oriental, deuxième région du Maroc par sa superficie, a toujours eu une place privilégiée dans l'Histoire du Maroc. Passage incontournable des grands mouvements migratoires Est-Ouest et Sud-Nord, elle est devenue au fil du temps, un véritable creuset ethnique et a développé d'authentiques aspects identitaires, enrichis pas tous ces brassages. ''Inédite et pourtant accessible. La région de l'Oriental reste à l'écart des itinéraires courus du Maroc", comme le fait observer si bien le Directeur général de l'Agence de l'Oriental, Mohamed Mbarki, dans un mot d'introduction. Pourtant, les différentes richesses de la région qu'elles soient géologiques, floristiques, faunistiques, archéologiques, architecturales ou culinaires constituent les composantes d'un patrimoine naturel précieux qui mérite d'être découvert et apprécié.

Comme argumentaire pour convaincre les plus hésitants, il avance que la région est dotée d'un réseau routier fiable et bien entretenu qui permet d'aller à la découverte de véritables trésors malheureusement peu connus. ''Point n'est besoin de véhicule spécifique pour parcourir de long en large les territoires exceptionnels de la région (...); une petite voiture légère suffira!''.

Joliment illustré de photos, de graphiques et de cartes, le guide est une invitation à sortir des sentiers battus pour aller à découverte des grands paysages, des hommes et des saveurs qui font la fierté de l'Oriental et qui ont façonné de nombreux traits de la culture et du patrimoine matériel et immatériel de l'Oriental. Il s'agit de la culture oasienne (Figuig) avec ses Ksour à l'architecture de terre élaborée, ses palmeraies et la richesse de leurs ressources, la culture nomade, la culture des plaines (Angad, Triffa, Bou Arg...), la culture des massifs montagneux (Beni Snassen, Rif oriental, le Horst...) et la culture méditerranéenne (de Nador à Saidia).

Exhaustif, l'ouvrage livre des informations détaillées sur l'histoire de cette région étendue du Maroc qui offre une diversité exceptionnelle de paysages et de biotopes et qui peut être divisées du point de vue physique et socioéconomique en trois grands ensembles, du Nord au Sud: le Rif oriental avec la ville de Nador comme principale agglomération urbaine, le Seuil Oriental, avec Oujda comme chef-lieu de la région, et le Sud avec la composante oasienne Figuig, une agglomération composée de sept Ksour.

Il propose aussi aux visiteurs nationaux et étrangers désireux de faire la découverte de cette riche et belle région du Maroc, frontalière de la voisine Algérie, des itinéraires d'un, deux, trois jours, voire plus. L'art culinaire propre à cette région, son artisanat ou encore sa musique ne sont pas du reste. En effet, le guide reproduit quelques recettes de "mets emblématiques" de l'Oriental comme Karan, le sandwich gastronomique de l'Oriental proposé à un prix imbattable, la Bekbouka, une sorte de panse d'agneau farcie, Berkoukech, Aghroum'bçal, une sorte de pizza façon Figuig, des tagines comme celui de Bsi-Bsi, une sorte de courge appréciée par les habitants de l'Oriental, de Loubia Grini (haricots blancs égrenés) ou des pâtisseries à l'image du célèbre Makroute à base de semoule et de purée de dattes.

''Riche et varié, partagé avec le pourtour méditerranéen, façonné par des traditions séculaires locales, enrichi par les échanges et les influences berbères, arabes, turques, andalouses ou encore mauresques, l'art culinaire de l'Oriental est un patrimoine spécifique par excellence, qui apporte indubitablement à l'identité culturelle de la Région", comme le soulignent magnifiquement les auteurs de l'ouvrage.

Le guide ne manque pas de sérier de riches et succulents produits du terroir de l'Oriental en reproduisant certains de ces produits labellisés par des indications géographiques protégées (IGP): comme les nèfles de Zegzal (IGP en 2013), Les dattes Aziza de Figuig (IGP en 2012), la race de mouton Bni Guil (IGP en 2011) ou encore la clémentine de Berkane (IGP en 2010). Le guide "Routes et saveurs de l'Oriental Marocain" vient enrichir la collection des publications pratiques de l'Agence de l'Oriental, à l'instar du guide "Randonner dans l'Oriental" ou ''les cartes urbaines des villes de la région'' destinées au tourisme culturel.

Source : MAP

Image(s) associée(s)

Autres actualités

Daté du - Actualité

Le Qualipole de Berkane est un atout pour le développement agricole.
Voir le détail

Daté du - Actualité

Les régions de l'Oriental et de Zaporijia s'allient
Voir le détail

Daté du 15/11/2004 - Actualité

Provinces de l'Oriental : Une campagne agricole qui démarre dans de bonnes conditions
Voir le détail