Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Comment le Maroc refait son monde agricole

Daté du 24/04/2013 - Actualité

Depuis le lancement du Plan Maroc vert, l’Agence de développement agricole (ADA) pilote un portefeuille de 134 projets relevant de l’agriculture productiviste. Ils concernent aussi bien l’agrégation que l’initiative individuelle.   

D’un coût de 28,6 milliards de DH, ces projets occupent une superficie de près de 250.000 ha. Ils sont le fait de 15 filières dont 6 se taillent l’essentiel. Avec 21 projets, la filière laitière vient en tête. Elle est suivie par l’agrumiculture qui compte 18 projets d’agrégation, de l’oléiculture qui en  totalise 15. Le maraîchage, les céréales et les viandes rouges se partagent une quarantaine  de projets.

L’agriculture solidaire n’est pas en reste. Le pilier II a connu en effet le lancement de 319 projets d’agriculture solidaire sur la période 2010-2012. Couvrant 611.000 ha, ce portefeuille devrait  bénéficier à 500.000 agriculteurs pour un investissement de 10,3 milliards de DH. Ces projets concernent 19 filières dont 5 se taillent la moitié. Ces projets qui visent aussi la reconversion des céréales en arboriculture fruitière se caractérisent par la prédominance de l’olivier qui en concentre le tiers. L’élevage d’embouche occupe la seconde place avec une cinquantaine de projets et l’apiculture en compte 16.

Fait marquant aussi, toutes les régions y  participent avec toutefois l’émergence significative de trois périmètres: le Gharb, le Tadla et l’Oriental. Ces derniers étant réputés pour la disponibilité de l’eau, attirent de plus en plus d’investisseurs. Certains n’avaient pas de lien avec l’agriculture alors que d’autres sont venus de différentes régions, notamment du Souss et du Haouz où la ressource hydrique connaît une baisse tendancielle. De plus, le Plan Maroc vert (PMV) prévoit l’accroissement de la production agricole des principales filières en irrigué (agrumes, sucre et maraîchage) via le recours aux techniques culturales sans procéder à l’extension des superficies, à l’exception des périmètres du Gharb et du Loukkos.


  Lire la suite du document ici disponible en téléchargement

Image(s) associée(s)

Autres actualités

Daté du - Actualité

Le Qualipole de Berkane est un atout pour le développement agricole.
Voir le détail

Daté du - Actualité

Les régions de l'Oriental et de Zaporijia s'allient
Voir le détail

Daté du 15/11/2004 - Actualité

Provinces de l'Oriental : Une campagne agricole qui démarre dans de bonnes conditions
Voir le détail